Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
librastrologie.fr

Pour participer à faire connaître une Astrologie adaptée à notre Époque et encourager chacun à mieux se connaître.

Les Trois Mondes : dans lequel voulez-vous vivre ?

À notre époque nous ne vivons pas dans un même et seul monde, mais bien dans trois Mondes différents. Rassurez-vous, nous vivons bien tous sur la même belle planète bleue qu'est Gaïa-la-Terre. Cette merveille est un joyau de La Création, offert aux Jardiniers que nous sommes (les êtres humains), afin que nous en prenions soin et que nous grandissions avec Elle. L'entrée du Nœud Lunaire Nord en Taureau (le 23 décembre 2021 et jusqu'au 12 juillet 2023) va inciter notre conscience à se (re-)tourner vers la Nature et la Terre-vivante.

Mais au cours du XXème siècle, et plus encore depuis le début du XXIème siècle, la société dans laquelle nous vivons s'est fracturée en trois parties. Ces "Trois Mondes" ou "trois sociétés" pourraient être mis en analogie avec les trois astres suivants : Saturne, Chiron, Uranus.

Un aperçu des "Trois Mondes"
Pour vous partager un aperçu de ces trois mondes, ce sera l'exemple (caricatural) de la "crise sanitaire" qui servira d'illustration. Depuis l'émergence de cette crise, ce ne sont pas deux sociétés qui se dessinent mais bien trois modes de comportements distincts qui apparaissent.
Ces trois mondes émergent de plus en plus chaque jour. Les uns prenant pour bouc-émissaires les autres... Et, dans tout cela, l'esprit infernal de la division, se promène en toute impunité. Sans vergogne, il dresse les personnes les unes contre les autres, afin que la devise légendaire s'applique : "diviser pour mieux régner".

Le "Premier Monde"
Dans le "premier monde"
, c'est la croyance absolue dans la réalité de la crise sanitaire qui prime, la confiance dans les choix politiques réalisés, l'adhésion à un fonctionnement économique-libéral inégalitaire...
Mais, à l'intérieur de ce "premier monde", il y a une très grande différence entre les uns et les autres.

  • Certains, par exemple, croient réellement à la médecine, à la science, à la classe politique... Et, de là, pensent que la seule solution est de suivre toutes les recommandations données. Que ce soit dans la vaxxination, dans les dépistages, dans l'adoption des "gestes barrières", dans la manière de traiter cette pathologie ou encore dans les démarches de signalement des contacts de son entourage. Nombre de ces gens sont zélés dans le suivi des injonctions (et des injections vaxxinales) et répondent "présents" à toutes directives. Même si cela peut choquer, ils ont une sorte de "cohérence" entre leurs croyances et leurs actes...
  • Mais, dans ce même "monde" d'autres ont suivi les décisions sanitaires/politiques dans le seul et unique but de pouvoir garder leur super-pouvoir : le pouvoir de consommer. Ils/elles veulent pouvoir jouir de leur temps libre, de leurs loisirs, de leurs accès à toutes les tentations des temples du commerce... et ainsi mener une vie "géniale" ! Beaucoup de jeunes gens appartiennent malheureusement à cette catégorie (!).  Des êtres nourris au biberon de la matrice, du téléphone portable, de la télé[ir-]réalité, des jeux vidéos, des réseaux [anti-]sociaux... 
  • Enfin, et toujours dans ce même "premier monde", il y a tous ceux et toutes celles qui se sont soumis aux obligations politico-économico-sanitaires pour pouvoir garder leur travail, nourrir leur famille, payer leur habitation, subvenir aux besoins matériels nécessaires. Ces gens sont ceux qui souffrent le plus dans cette catégorie. Ils ne voulaient pas de la vaxxination ni du "pass-vaxxinal" ou encore d'être assignés à résidence en télétravail (par exemple), mais voilà !, ils pensent devoir se soumettre pour assumer les "charges" matérielles de la vie, leur subsistance familiale...

Le propos, ici, n'est pas de juger ou dénigrer si l'appartenance à ce "monde" est bien ou mal, mais plutôt de discerner les nuances qui co-existent dans celui-ci. Le but est de montrer qu'il n'y a déjà pas de consensus unilatéral à l'intérieur d'un même monde! N'en déplaise aux statistiques qui ne sont que des compilations de données abstraites plus ou moins irréalistes.

Donc, dans ce "premier monde", il y a les croyants (de la science/médecine toute-puissante), il y a les jouisseurs (le faux Carpe Diem) et les impuissants (soumis aux obligations et charges pour survivre).

Le "premier monde" & Saturne (Saturne-pas-rond... évidemment !)
L'analogie avec la planète Saturne est, ici, une évidence. Dans les valeurs de Saturne (en négatif), l'on retrouve la soumission, l'autorité, les blocages ou limitations, les obligations, les dogmes passés... Les croyants en la toute-puissance scientifico-médicale et les gens soumis aux vaxxinations pour garder leur travail se reconnaîtront (peu ou prou) dans la correspondance avec Saturne.

En revanche, les "jouisseurs" addicts à la consommation, à leurs caprices, au "tout, tout de suite", à leurs privilèges, à la satisfaction de leurs désirs (dans un monde où famine et pauvreté dominent) auront plus de mal à percevoir la correspondance avec cette merveilleuse planète... Et pourtant ! En négatif (vice par défaut, en "manque" dans le Thème), Saturne montre aussi l'irresponsabilité, l'immaturité, le refus de grandir, l'impatient, la peur du vide (intérieur). Pour tout cela, cette "catégorie" est bien aussi reliée à Saturne déséquilibré.

Dans ce monde, il reste -enfin- une ultime sous-catégorie... Mais cela n'est plus en analogie avec quoi que ce soit. Ce sont tous ceux et toutes celles qui font vaxxiner leurs enfants. Ceux-là ont TOTALEMENT perdus la raison. Surtout si, comme c'est le cas pour certains, c'est dans le but de pouvoir toujours assouvir leurs désirs (ou loisirs, c'est synonyme) par ailleurs. L'article "Petit bilan entre amis" (de Pierre Lassalle), est un excellent résumé des conséquences de tels agissements insensés.

À noter : l'actuel transit (passage) de Saturne dans le Signe du Verseau (de décembre 2020 à mars 2023) pousse à choisir le monde dans lequel l'on veut vivre. Soit dans la vague du haut (du signe du Verseau), soit dans la vague du bas (du même signe), ou encore en essayant un compromis (précaire) en stationnant entre les deux vagues (position qui ne tendra pas dans le temps !). C'est le choix entre les Trois Mondes. 

Voilà donc, c'était un aperçu du "premier monde". Mais, rassurez-vous, il existe encore deux autres mondes !

Le "Deuxième Monde"
Dans le "second monde"
, c'est le chemin de la différence et même de la liberté qui se dessine. Les êtres qui le compose font montre de réflexion, ils s'informent, ils questionnement, ils cherchent des réponses au-delà du "prêt-à-penser"... Et ils agissent, se mobilisent. 
Mais voilà, à l'intérieur de de "monde", il y a aussi des différences entre les gens.

  • Certains individus de ce monde, ne sont pas vaxxinés car leur mode de vie actuel ne leur impose pas de l'être (pas d'enfants, pas de charges financières excessives, un travail plutôt indépendant...). Ils ne sont pas vaxxinés à cause d'une conviction profonde... mais plutôt car la nécessité ne les place pas au pied du mur. Ils pensent souvent que "les choses vont s'arranger", ou que "la situation est pire dans d'autres pays que dans le leur", ou encore que "chacun est libre de faire ce qui lui plaît" (sans voir que les obligations sanitaires et politiques actuelles changent totalement le fonctionnement même de la société). Il y a une insouciance dans cette catégorie, par manque de confrontation directe ou brut à la "réalité".
  • Dans ce même monde il y a celles et ceux qui sont parfaitement informés, confrontés durement à la situation de terrain (en tant que soignants ou enseignants, par exemple). Ils voient les décisions devenir de plus en plus contradictoires les unes après les autres... Ainsi, ils perdent les derniers reliquats de confiance qu'ils avaient dans les "pouvoirs en place". Nombre d'entre-eux se mobilisent, manifestent, protestent, forment des réseaux, posent des recours en justice (par exemple), informent leur entourage, leur médecin, leur député... Ils dépensent une énergie colossale dans des actions (plutôt éducatives dans l'ensemble) afin d'encourager les gens (les vaxxinés) à se réveiller. En cela ils perdent aussi beaucoup d'énergie à chercher à convaincre, à faire mesurer l'ampleur de la catastrophe... Parfois ils ressentent même de la désespérance ou du fatalisme face à la situation.
  • Enfin, une frange de ce deuxième monde se radicalise. Et ce, à différents degrés. Leur écueil est de prendre les "vaxxinés", les pouvoirs publics, les grands laboratoires... comme des boucs-émissaires. Évidemment, et comme ceux présentés ci-avant, ils savent que derrière les "décisions politiques", les "lois", les "découvertes scientifiques"... il y a de grands groupes financiers omnipuissants et sans aucune moralité. Ils ont parfaitement raison ! Mais voilà, le risque est de les prendre pour boucs-émissaires et de descendre à leur niveau de fonctionnement. C'est-à-dire de commencer à faire montre de violence, à faire peur aux gens, à menacer des patrons d'entreprise... Voire même à poser des bombes pour détruire des installations sensibles. L'erreur est de nourrir la division actuelle et de passer de la désespérance à des formes de violences... À ce jeu, les gens immoraux aux grands pouvoirs sont les plus forts...

Le "second monde" & Chiron (prononcer Ki-ron... évidemment !)
L'analogie avec le planétoïde Chiron est, ici, une évidence. Dans les valeurs de Chiron (en négatif), l'on retrouve l'identification à la blessure. l'attachement à la candeur ou encore la soumission aux conditionnements sociétaux.

Mais cela n'est pas le vrai sens de Chiron. Dans le Thème Natal, Chiron incite à passer de la blessure (mais aussi de l'injustice) à la guérison (à une réelle harmonie). Sa fonction est de nous montrer qu'au-delà de Saturne (le planétoïde Chiron se promène entre Saturne & Uranus dans le Ciel), il y a d'autres issues, d'autres solutions, d'autres remèdes et moyens.

En revanche, pour utiliser les énergies de Chiron, cela demande : de faire progresser sa pensée, son mental, son acuité et son discernement à un autre niveau (penser plus loin, plus profond et, surtout, de manière plus holistique/globale). Donc, il y a une importance à sélectionner ses lectures (et à moins gaspiller de temps sur les "réseaux"). Mais aussi de se mettre en quête (et de trouver) son Guide. 
Chiron -dans la mythologie mais aussi dans sa symbolique profonde- est relié à la guidance, au fait de recevoir un enseignement de Sagesse, des clefs de guérison... En cela il se situe à la pointe des meilleures techniques de travail sur soi et de psychologie appliquée et au seuil de la pleine ouverture au monde suprasensible, notamment à celui de l'Ange-Guide.

Les individus de ce second monde sont des "chironiens" en puissance. Car ils pensent plus loin que la moyenne, ils questionnement, voire cherchent des solutions et réalisent des actions inédites, originales... Mais ils ont un défi d'ouverture à plus de "subtil" pour ne pas descendre au niveau des pouvoirs et autorités en place (violence, pétitions, porter plainte...). En cela, Chiron est le vecteur d'un mode de vie et d'existence complètement inédit, hors de l'éducation classique, hors des cadres habituels (politique, manifestation, réseaux sociaux...).
"L'effet Chiron" conduit à s'individualiser et à assumer sa différence (pôle "liberté"), tout en cherchant à s'associer à d'autres gens, différents eux aussi (pôle "amour"). Derrière ce combat, il y a la traversée d'une vraie souffrance : ne pas appartenir à l'ancien monde... tout en cherchant le pont vers le nouveau monde (sans rêver qu'un pays serait plus "cool" qu'un autre, ce serait illusoire !).  

Voilà, c'était un aperçu du "second monde". Mais, rassurez-vous, il en existe encore un troisième !

Le "Troisième Monde"
Dans le "troisième monde"
, c'est le chemin de l'Esprit qui se dévoile. La réalité du monde suprasensible est tangible dans ce monde, et les êtres qui le compose appuyent leur direction de vie, leurs choix, leurs décisions sur la réalité du monde subtil. C'est le combat de la Foi et de la Liberté.
Mais voilà, à l'intérieur de ce monde il y a aussi des "degrés".

  • Certaines individualités de ce monde ne sont pas vaxxinées pour des questions plus morales, philosophiques ou religieuses. Ils tiennent leur position en s'arc-boutant sur des croyances religieuses ou spirituelles fortes. Leur résistance provient d'une forte énergie mentale. Ils sont forts dans leurs convictions et suivent la parole d'un sage ou d'un initié. 
  • D'autres, dans ce monde, ont aussi des convictions religieuses ou spirituelles fortes, mais elles sont plus dévotionnelles. Ils ont confiance dans un certain ressenti du bien, dans la parole inspirée d'un maître. Grâce à cela leur conviction devient une foi/confiance. Elle est plutôt solide et forte, ce qui leur permet de résister aux sirènes du monde et aux menaces (sans descendre dans les zones de conflits de la société et des réseaux [anti-]sociaux).
  • Dans ce troisième monde, il y a aussi tous les êtres qui ont vécu de profondes expériences suprasensibles. Celles-ci peuvent être le fruit de souffrances profondes, d'expériences de mort-imminente ou encore, la résultante d'un entraînement spirituel réel et contemporain. Grâce à cela, ces individus ont acquis une foi-expérience plus grande. Même si elle est imparfaite (car pas nécessairement constante 24h/24h) elle n'en donne pas moins une droiture intérieure, une intime conviction forte. Cette forme de Liberté acquise n'est pas pour soi, mais bien une énergie qui cherche à devenir une force d'aide pour autrui, pour soutenir celles et ceux qui cherchent. Ces expériences intérieures peuvent alors conduire à saisir l'Enjeu de l'Époque. Cet enjeu a été clairement annoncé par les Initiés Rudolf Steiner, Peter Deunov et Pierre Lassalle (au long du XXème siècle et encore aujourd'hui). Cet enjeu est la réalité de la présence du vrai  Bien dans le monde suprasensible. C'est une présence libre, réelle et puissamment régénérante.
    Le propos énoncé ici n'a aucun rapport avec la médiumnité, le channeling, le quantique, le chamanique, la transe, les enfants indigos, la prise de drogues... ou je ne sais quelle autre mode simili-spiritualiste qui sévit actuellement (et embrume la réalité de l'Esprit et de la présence des forces du Cœur).  

Le "troisième monde" & Uranus (planète de la Liberté... évidemment !)
L'analogie avec la planète Uranus est, ici, une évidence. Dans les valeurs d'Uranus, c'est la force de l'éveil qui prime. La Liberté est le moteur d'Uranus... et l'expérimentation de la vertu de la Fraternité est une préoccupation majeure pour cette planète (même si cela demandera un temps considérable pour devenir une réalité tangible). Uranus dépasse les excentricités, l'utopie, l'excitation ou encore la peur/refus du changement... pour donner une vision globale (holistique), lumineuse, évolutionnaire de la réalité.

Dans le troisième monde, le nouveau mode d'existence est en cours de création... et même en perpétuel (re-)création. Il n'y a pas une règle parfaite, intangible et absolue qui devienne un dogme et qui nous sauve de la situation actuelle (l'effondrement de notre société). Le carré Saturne-Uranus actuel incite à faire ce passage radical. Uranus est la liberté réelle : celle de son Esprit qui veut évoluer, grandir, progresser, maîtriser plus sa vie, sa destinée, s'ouvrir au futur... dans le but de faire l'expérience réaliste du monde suprasensible, de l'Ange, du Bien.

Ce troisième monde est une expérience à créer et à vivre. En soi, il n'existe pas en l'état aujourd'hui, dans un endroit précis, avec des gens précis... Mais il est bien une force réelle qui s'incarne de plus en plus et qui s'entraîne à faire émerger les futures communautés de demain. En réalité, le travail de ce monde est moins de sauver la société d'aujourd'hui, que d'œuvrer à voir un autre monde naître (même si cela ne devait pas être de notre vivant).
Uranus n'est-elle pas une planète qui dépasse les frontières du temps (le passé ou l'éternel présent), pour nous enseigner à vivre selon les valeurs du futur ? C'est certainement pour cela qu'Uranus ne tourne pas comme les autres planètes !

1, 2, 3 Mondes : c'est l'heure du choix !
Les derniers jours de l'année 5 (2021) voient les derniers grains du sablier s'égrener et le compte-à-rebours arriver à sa fin. Le choix de son appartenance à un monde ou à un autre se réalise d'abord par la force d'une décision qui, ensuite, devient des actes en rapport.
Tenir son choix est la réalité de l'année 6 (2022) qui arrive. Au sein de celle-ci, la malice de la division va se répandre encore... alors qu'a contrario les gens engagés vont se réunir de manière beaucoup plus forte et solide. 
Ce carrefour de Destiné est à la fois inquiétant et palpitant. Chacun de nous peut choisir de vivre selon sa Foi profonde (cf. conjonction Jupiter-Neptune en Poissons d'avril 2022) et se ré-organiser une vie complète en accord avec celle-ci. C'est périlleux, rempli d'incertitudes... mais ô combien une expérience vivante et réelle ! Celle-ci permettra à nos forces du Cœur de se révéler pleinement.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour,quelque chose me chiffonne profondément dans cet article. Il met les gens dans des cases, alors que la réalité est tellement plus subtile que ça, tout comme Saturne, Chiron et Uranus, d'ailleurs. Pour ma part, vivant entre le deuxième et le troisième monde, je suis pourtant vaccinée, par simple sens civique. Un choix imparfait, fait avec mon autorité intérieure saturnienne, qui ne m'empêche pas de contester très librement les modèles actuels (consumérisme, mesures débiles à l'encontre du monde dela culture en Belgique, etc)... Bonne soirée et merci pour vos articles intéressants car hors des sentiers battus! Miriana
Répondre
M
Bon Jour, merci pour votre commentaire (courtois malgré votre désaccord). Il va de soi (et étant de nature "uranienne") que la mise en case n'est pas mon tasse de thé... mais, ici, l'exercice est celui de discerner (trier le vrai du faux ou du flou) pour percevoir ce qui est réel, vrai (et non mettre en case). <br /> Par ailleurs, retenez bien que la référence à Saturne, Chiron, Uranus n'est qu'une analogie (une correspondance), mais ne peut être la présentation complète des planètes en question. C'est le propre du langage astrologique que de travailler par analogie. <br /> Je profite de cette réponse pour apporter une autre précision : il est contradictoire de se penser des "2ème" ou "3ème" monde en étant d'ores et déjà vacciné... et ce quelque soit la raison qui a conduit à passer à l 'acte. Désolé...<br /> Je vous souhaite un bel approfondissement de ces sujets et de votre quête de vérité. <br /> Marc LV