Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
librastrologie.fr

Pour participer à faire connaître une Astrologie adaptée à notre Époque et encourager chacun à mieux se connaître.

Saturne pas rond au pays des Chèvres...

La vénérable planète Saturne parachève actuellement son passage dans le signe du Capricorne (entamé depuis la fin décembre 2017). Un cycle important se termine. Saturne réalisera son entrée "définitive", dans le signe suivant, Le Verseau, à la mi-décembre prochain. Il ne reviendra dans le signe de "La Chèvre" (ou du "Capricorne"), qu'en l'an 2047...

Saturne & Vous
En Astrologie, cette planète de notre merveilleux système solaire est l'architecte de valeurs majeures pour l'individu. Elle l'incite à grandir, à devenir mature, à vivre en adulte, à gagner en profondeur et en dignité. Grâce à elle, à son énergie en nous, nous pouvons acquérir le sens des responsabilités.
Une courte étymologie du mot "responsabilité" permet d'en saisir le sens profond : "qui répond à un engagement, à une promesse"

C'est bien là la mission de Saturne dans le Thème Natal individuel : nous faire grandir en responsabilité, nous apprendre à assumer des valeurs, à tenir des attitudes justes et morales dans sa vie en général, et dans certains secteurs de vie en particulier (selon la position de Saturne en Maison dans son Thème de naissance). C'est l'astre de la maturité et qui, aussi, donne le ressenti de sécurité intérieur (d'être à sa juste place).

Enfin, il révèle -toujours dans notre Thème Astral-, quel est notre rapport au temps (Saturne est le nom romain du Dieu Antique Chronos [le Temps]). Il enseigne des valeurs de patience, de persévérance, d'accomplissement de soi et de ses buts avec du temps, des efforts.
Pour réaliser ce qui nous anime, il est essentiel de cultiver une autre force centrale de Saturne : la discipline. Celle-ci naît toujours d'un effort individuel et solitaire. Et c'est donc ce que Saturne nous "enseigne" à travers les événements et les expériences de notre vie.

Saturne à vau-l'eau
Cette planète est donc l'architecte de valeurs essentielles pour l'individu. Et c'est aussi valable pour le "collectif", pour un groupe, une ville, un pays... Saturne est ainsi reliée au sens de l'Histoire et des cycles du Temps (que l'on en soit conscient ou pas).
Forte d'une telle responsabilité 🙂, Saturne octroie aux Êtres Humains, à chacun(e) de nous, un pouvoir, une force, une énergie. Ce "capital-force" doit être utilisé par nos soins pour se tenir droit dans nos vies, pour s'individualiser, pour maîtriser au mieux notre Destinée. Pour être notre (seule) et propre autorité (étymologiquement : "être l'auteur de").

Le livre "Vers une Nouvelle Éthique", de Céline & Pierre Lassalle (éditions Terre de Lumière) est une contribution majeure pour cultiver ces valeurs-forces et pour apprendre à devenir sa propre autorité. 

Mais voilà... que se passe-t-il quand "on" (que ce soit personnellement ou collectivement) ne fait pas les efforts souhaités ? Le mauvais "réflexe" est de donner ce "pouvoir-force" à autrui, à une institution, à une "majorité". Cela peut, par exemple, s'appeler le "droit de vote", ou la délégation de son pouvoir ou, plus crûment, la soumission aux autorités.
À ce sujet, vous conviendrez sans peine que l'année 2020 est celle de la grande démission (de notre part) et celle de l'ancrage d'un "despotisme ordinaire" (de la part des Élites). C'est ainsi que Saturne part à vau-l'eau...

Le passage de cette planète dans son signe de prédilection -Le Capricorne (ou La Chèvre)- est/était un test sur notre capacité à devenir nos propres autorités. Force est de constater que la peur des autorités policières, politiques, médicales ou autres... prévaut sur le bon sens, sur les initiatives individuelles et/ou locales, sur les choix éthiques qui devraient être les nôtres ! 

Responsabilité(s) & Conséquence(s)
Chaque jour de cette année 2020 voit les Élites (peu importe leurs noms, leurs obédiences politiques, leurs accointances, leurs sombres motivations...) réaliser "pour notre bien" (of course !), une foule de décisions, de directives, de "lois" (injustes, et même illégales pour un grand nombre).
Au fur et à mesure des jours, l'on voit toutes les contradictions de celles-ci, l'absence de bon sens, la prévalence de l'inefficacité, le manque de lucidité, les faux-semblants et les mensonges se répandre... Le tout relayé par des médias qui sont "les voix (cacophoniques & discordantes) de leurs maîtres". Donc, très concrètement, "ils décident"... et "nous obéissons, nous trinquons", "nous payons" (dès aujourd'hui et plus fortement encore demain) le prix exorbitant de leurs choix.

Le principe dit de "démocratie" -auquel l'écrasante majorité des gens ont été conditionnés à donner leur pouvoir (par le "droit" de vote, notamment)- équivaut à signer un chèque en blanc, une procuration aux Élites : celle de (tout) décider à notre place. Ils "décident" et nous "payons". Ils disent "prendre leurs responsabilités"... mais c'est nous qui supporterons les conséquences... Même si c'est ténu, les Islandais ont démontré qu'il était possible de penser et d'agir autrement.

Toujours est-il que les méthodes et procédés actuels, nous empêchent de devenir responsables par nous-mêmes, d'essayer, de prendre des décisions plus locales, plus réelles, plus concrètes et -donc- très certainement plus viables ! Nous pouvons sentir notre propre sens des responsabilités grandir si (et seulement si !) nous sommes l'auteur, les co-auteurs, de ces décisions. 

- Certains, ne comprendront pas un mot de ce qui est écrit ci-avant. Ils renouvelleront leur croyance aveugle dans le système... Ils prieront pour ne pas trop mal s'en sortir (eux et leurs proches).
- D'autres, aveuglés par les dogmes anciens, perdront de l'énergie à faire des politiciens, des médecins et de tous les autres, des boucs-émissaires, les "méchants" qui les ont castrés, limités, ruinés, rendus malades... Ils voudront se venger et répandre leur rage. 

Pour que Saturne tourne (enfin) rond !
Un pourcentage écrasant de gens ne veulent pas remettre en question le scénario actuel. Celui qui nous est matraqué, imposé, et (nous pourrions même inventer le terme) "propagandé". Inutile d'analyser par le détail ce que disent les médecins, les politiciens, les médias, les voisins, les uns, les autres... C'est une perte de temps. Il est préférable de cultiver une vision globale (holistique) et mature. C'est -du moins- ce que Saturne espère de nous ! Dans celle-ci nous trouverons alors cette affirmation lapidaire qui date d'il y a un siècle.

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous sentons qu'une civilisation a la même fragilité qu'une vie.

Paul VALÉRY - La Crise de l’esprit (1919)

Réussir le test
Qu'en penser ? Qu'en déduire ? Baisser les bras ? Se battre ? Agir autrement ?... Telles sont les questions qui jaillissent dans l'esprit de celles et ceux qui ne se soumettent pas à l'échec et qui veulent faire leur part, contribuer à ce qu'une autre Civilisation voit le Jour.

Cette partie de la population renonce à mettre dans les griffes des Élites leurs forces, leurs pouvoirs. Ils ne veulent plus voir -en quiconque- une autorité ni avoir à s'y soumettre. Ils sont prêts à écouter les avis, les expériences, le savoir-faire des uns ou des autres... Mais pas à s'y soumettre. Plus jamais.
Pour eux, la Quête du/des Sauveur(s) est terminée. Personne ne peut plus nous sauver ! Ou, plutôt, la force de se tenir droit, de construire des solutions, d'être inspirés... existe en nous et nous permettra de nous sauver nous-mêmes. Cela va donc dépendre de nos efforts, de nos propres initiatives, de la qualité de nos relations avec les Autres. 

C'est donc une sorte de test de solitude et de passage à l'adultat que nous vivons au niveau collectif. Saturne sert à cela : à tester les limites (n'a-t-il pas de magnifiques anneaux pour illustrer cela ?).
Tel est le sens profond du Passage de Saturne en Capricorne, au pays des "Chèvres" (on risque même d'en devenir une quand on cherche trop de bouc-émissaires !).
L'ancrage, la réussite, le passage de ce test, se fera concrètement grâce aux trois moments de tensions (carrés) entre Saturne (entré en Verseau à la fin Décembre 2020) et Uranus (déjà présent en Taureau depuis 2018). Nous affirmerons donc dans quel Camp, à quelle société, nous voulons appartenir.  

Le duel "Saturne-Uranus" (les deux planètes maîtresses du Signe du Verseau) se déroulera tout au long de l'année 2021. La première tension (ou carré) aura lieu le 17 février 2021, la seconde se vivra le 14 Juin 2021, et la dernière se réalisera la veille de la fête de La Nativité 2021, soit le 24 Décembre 2021.
> À suivre dans une future série d'articles sur le sujet.

Pour illustrer cet article, découvrez ici le dessin du Thème de Paul Valéry... qui avait -justement !- Saturne en Capricorne, sextil au Soleil & à Mercure.

Pour illustrer cet article, découvrez ici le dessin du Thème de Paul Valéry... qui avait -justement !- Saturne en Capricorne, sextil au Soleil & à Mercure.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article