Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
librastrologie.fr

Pour participer à faire connaître une Astrologie adaptée à notre Époque et encourager chacun à mieux se connaître.

Astrologie et zap-thérapie : maison I ou maison XII ?

Apprendre à se connaître est un besoin essentiel... ou essen'ciel dirait l'astrologue ! C'est l'un des rôles central de l'Astrologie que d'aider l'individu à mieux saisir qui il est véritablement (à recouvrer la mémoire en profondeur). L'Astrologie fait partie des "arts de la connaissance de soi" (au même titre que la Numérologie, par exemple). Voyons ce que l'Encyclopédie "Wikipédia" définit comme étant la connaissance de soi : " La connaissance de soi est le savoir qu'une personne acquiert sur elle-même, en termes psychologiques ou spirituels, au cours de sa vie à l'occasion de ses expériences".
À partir de là, un premier choix se dessine... 

Jusqu'à quel point je souhaite apprendre à me connaître ? En ai-je vraiment envie ? À quoi peut servir la connaissance de soi ? Vais-je être assez honnête dans cette quête ? Ou encore, vais-je me limiter à une connaissance de soi plus psycho-comportementale, ou bien vais-je saisir mon identité profonde, ma nature intérieure et spirituelle ? Toutes ces questions sont un écho à  la définition donnée ci-avant. La connaissance de soi peut donc être psychologique ou spirituelle...
Maintenant, un second choix se dessine...

La "connaissance de Soi" est-elle la connaissance de "Moi" ?
Question qui semble être un jeu de sémantique plus ou moins abstrait... Et pourtant, c'est à partir de là que la différence entre les arts de la Connaissance de soi (Astrologie, Numérologie, par exemple) et le Développement Personnel, les thérapies psycho-comportementales, va se dessiner.

Si l'on adhère à la mode contemporaine, aux médias du "bien-être", à la culture du "zen"... alors notre connaissance de soi va devenir l'étude de ses sensations, de ses émotions, de sa pensée positive, de son besoin de détente... voire d'analyser quelques schémas comportementaux ou "blessures" comme certains auteurs se plaisent à les nommer. Le champs d'investigation de la personne est, non seulement, limité, mais (surtout !) il reste complètement centré sur "moi" : MON mieux-être, MON bonheur, MA vie personnelle...
Il y un sur-investissement dans "l'écoute de soi" (de "MOI", en fait) : il faut d'abord "s'aimer soi-même" avant de pouvoir aimer l'autre, je "pense ou j'aime trop" diront certains, il faut "se foutre de tout" et poursuivre le dogme (égoïste) du bonheur (entendons bien ici de "MON bonheur"), dirons d'autres auteurs...
Sont-ils, pour autant, à la Hauteur de leurs propos... ?

La démarche de connaissance soi est toujours honnête au début du questionnement... mais elle est vite dévoyée (en cours de route) par les habitudes (le dressage) consumériste : faire des stages, prendre des consultations, se former à des postures corporelles... pour son bien-être. La personne transpose alors ce qu'elle a appris au travail, dans la famille, dans la société : il faut consommer pour être heureux.
À partir de ce dogme, de ce dressage, de ce conditionnement, il se met en place un comportement qui est très marqué dans "le royaume du développement personnel" : la Zap-Thérapie. Elle consiste à consommer des "techniques", des "trucs et astuces", pour aller mieux... pour améliorer sa vie (souvent affective et/ou matérielle et/ou professionnelle et/ou familiale). 

Maison I ou Maison XII ?
En Astrologie, il existe Douze "Maisons". Ce terme peut se traduire par "champs ou terrains d'expériences" ou encore "secteurs de vie". Chaque "Maison" est un espace d'expérimentation. Pour en savoir plus sur les Maisons, je vous recommande la lecture du chapitre 7 de "Astrologie Sophianique" de Pierre Lassalle.

Il en existe deux qui montrent cette dualité entre la connaissance de "moi" (maison I) et de "soi" (maison XII).
Dans la Maison I, l'individu est au défi de développer des qualités qui devront lui servir à grandir, à s'élever, à (bien) se comporter. Si elle est mal utilisée, elle devient le besoin de cultiver une belle apparence, un look, une attitude qui soit plaisante ou conforme au regard des autres ou de la société... C'est le besoin d'accéder au "bonheur" par la construction d'une personnalité "happy", "zen", "en travail sur soi"... par exemple. 
Dans la Maison XII, l'être est invité à explorer son Monde Intérieur, son Être supérieur (ou Âme). Il lui est proposé de faire grandir (métamorphoser) sa conscience pour qu'elle devienne plus large, plus claire, plus inspirée. La connaissance de soi est, dans cette maison, celle de l'Évolution Spirituelle : avancer graduellement vers des états de conscience plus holistiques, bienveillants... Elle est aussi la Maison de la Méditation (comme voie d'accès au Monde Subtil). Elle encourage à l'abnégation (oubli de soi... ce qui est aux antipodes de la quête du bonheur) et à s'ouvrir à plus grand que soi : la Nature, le Monde Subtil, la Sagesse, le Futur, les Vertus... 

Ces deux maisons astrologiques se suivent dans le Thème... mais ne se ressemblent pas ! L'une pousse (lorsqu'elle est dévoyée) vers les apparences, le zen-comportement, le bon "look"... l'autre incite à explorer son monde intérieur, à se créer un centre intérieur fort, stable et solide.
La Zap-Thérapie (et tout le principe du Développement personnel) sont un travestissement, un effet de narcissisation, un dévoiement, de notre soif de connaissance de notre Être Intérieur. Ce dernier contient toutes les ressources, les énergies, les connaissances dont nous avons besoin pour nous équilibrer (s'il le faut) mais surtout pour révéler une créativité, trouver des solutions, rendre service, agir dans le monde.

Le Pont entre les maisons I & XII : la "Méthode Tools"

Il existe un livre qui fait un pont clair et lucide entre les maisons XII et I. Il s'agit de "La Méthode Tools" de Phil Stutz et de Barry Michels. Ré-édité en poche, depuis lors, sous le titre : "Les 5 outils de l'épanouissement". Ces deux thérapeutes ont mis en place des méthodes de travail sur soi éprouvées et opérantes pour se défaire d'un schéma, transformer un blocage, dépasser une limite...
Le but de cette méthode n'est pas d'aller mieux (dans le sens de "bonheur") mais bien de laisser les forces de la Source, du Cœur, de l'Esprit ou du Divin (choisissez le mot qui vous sied le plus) en soi et au bénéfice d'autrui. 

Leur travail est admirable, clair, parfaitement à sa place. Une fois que l'on commence à le mettre en pratique l'on ressent un ré-équilibrage réel et un besoin d'utiliser sa force, son énergie pour mettre en place des solutions (dans ses domaines de vie et de compétence) pour autrui.
Leur travail qui semble être du développement personnel... est en fait l'opposé de celui-ci en permettant une meilleure disposition intérieure pour exprimer sa vraie Couleur, sa Force, sa Créativité. Je me libère (par un Travail sur soi), non pour "MOI" mais pour l'autre, pour la Source, pour la Vie. C'est en résonance avec certaines des valeurs de la Maison XII.

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Mark Twain

L'illustration de cet article par le Thème Natal de l'auteur (inclassable) américain Mark Twain est une manière de démontrer l'importance des maisons I & XII.
Dans sa maison I, Mercure a trouvé sa place et son expression à travers ses livres, ses créations, ses pamphlets... et, dans sa maison XII, Saturne a trouvé la sienne en lui offrant une grande stabilité intérieure, une solidité...
Je vous laisse découvrir ce thème d'un natif du Sagittaire, avec le Soleil conjoint à Mars, en lien harmonieux (trigone) à la conjonction Lune/Pluton en Bélier (signe de l'héroïsme), qui lui a certainement inspiré la citation ci-dessus.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un article honnête sur la connaissance de soi ! Il fallait oser... Bravo et merci. Je suis profondément d'accord avec cette approche et ces propos qui résistent à la vague du coaching, de l'hypnose et autres pratiques...
Mickaël
Répondre
M
Merci Mickaël. Je vous souhaite de poursuivre dans cette voie du discernement !
Bien à Vous, Marc
L
Merci pour cet article qui met en perspective une différence entre la psychologie/le développement personnel et la quête intérieure profonde ou spirituelle. J'apprécie vos écrits !
Lucas
Répondre