Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
librastrologie.fr

Pour participer à faire connaître une Astrologie adaptée à notre Époque et encourager chacun à mieux se connaître.

Raphaël, une essence de l'Art

Au seuil de La Renaissance (aux environs de 1492) émerge un Artiste de la Grâce, Raphaël (1483-1520). Il est né sur une terre empreinte de l'Esprit des Arts : l'Italie. Cette terre d'Europe s'est retrouvée, du vivant même de l'artiste, imprégnée de son sceau, de la subtilité qu'il a su exprimer à travers ses peintures (notamment).

Je vous encourage à découvrir ses œuvres qui témoignent -plus sûrement qu'aucune biographie ne saurait le faire !- de l'essence de beauté qui traversait cet artiste talentueux. Mon propos est, ici, de vous partager quelques éléments de l'observation de son Thème Natal et de celui de son Départ pour le monde subtil. C'est une manière, pour moi, de rendre hommage à un artiste Inspiré (au sens réel du terme), dont fêtons le 500ème anniversaire de la mort au mois d'avril prochain.

Je vous invite à prendre du temps pour contempler les œuvres de Raphaël. Il s'en dégage une douceur et une puissance peu commune. La force de la Grâce est agissante au cœur de celles-ci.

Ses données de Naissance proviennent des recherches de Pierre Lassalle (cf. son livre "Initiés & Mystères").

Ce natif du signe du Bélier avait celui du Sagittaire comme ascendant. Il était donc "Feu ascendant Feu" : une combinaison intense qu'il a canalisé pour vivre le meilleur du feu : l'Inspiration émanant du monde subtil, le monde divin. Mais aussi la capacité à faire rayonner la Lumière à travers son art.

Le maître du Soleil (Mars) formait un lien harmonieux (un trigone) au maître de l'ascendant Sagittaire (Jupiter). Ce lien, en signe d'Air, montre -de la part de cet artiste- une maîtrise particulière de l'élément Air ou, pour le traduire plus concrètement, de sa nature émotionnelle, astrale, psychique. Cela lui permettait de diriger son geste avec dextérité (Mars est en Gémeaux, signe relié à l'habilité et, aussi, aux mains !) sans se laisser troubler par quelques influences que ce soit.
Il est à noter que ce Mars natal était aussi en Septil (angle d'environ 51°) à sa Vénus ce qui montrait qu'il avait acquis une très grande Sagesse antérieurement et que celle-ci cherchait à s'exprimer à travers l'Art dans cette incarnation.

Il est né au cours de la Semaine Sainte (ou Semaine Pascale) de 1483. Il est certain que son Être Intérieur fut imprégné de cette atmosphère de célébration du Vécu du Christ. Une "empreinte" profonde qui se retrouve dans nombre de ses œuvres qui honorent la Venue du Christ : "Le Mariage de la Vierge" (1504), "La Vierge à la Prairie" (1506), "La Belle Jardinière" (1505-1508), "La Transfiguration" (15181520)... et de très nombreuses autres... dont la pure merveille qu'est le tableau de "La Madone Sixtine" (1513-1514). Il l'a réalisé pour ses 30/31 ans seulement ! Ou encore la fresque : "L'École d'Athènes" (1508-1512) qui lui permet de rassembler les parangons de la pensée antique à l'intérieur d'un temple idéal.

Son œuvre entière est un hommage aux forces de l'harmonie, du féminin, de la Grâce mais aussi celles de l'Innocence (Lune & Neptune encadrent l'Ascendant). Il est possible de voir la beauté de son lien à ces forces par sa conjonction Soleil/Vénus en trigone de feu à Neptune. L'élément Feu magnifie ici son lien à ces forces et lui donne envie de les faire rayonner à travers ses œuvres.
Son amour de l'impulsion christique est aussi particulièrement vif et se retrouve très bien, dans son Thème Natal, par la présence du Soleil en Bélier (les forces du "Fils" ou encore du nouveau Printemps), mais aussi par le trigone de feu entre le Soleil et Uranus (qui représente notamment la Liberté et l'intérêt pour le Christ).

Le degré symbolique du Soleil de Raphaël est une parfaite illustration ce qui animait l'Âme de ce Peintre :

Soleil au 16e degré du Bélier : La grâce du modèle intimide et émeut l'artiste devant sa toile

Marc Le Vacon - Les nouveaux Degrés Symboliques

C'est à l'âge de 37 ans que Raphaël décèdera. Toujours sous le signe du Bélier ! La signature des Pionniers...
Mais aussi avec la présence de Vénus et Neptune au début du signe des Poissons. Ces deux planètes sont les chantres de la beauté, des arts, de l'harmonie. Dans le signe des Poissons elles favorisent l'élévation de l'art à son plus haut niveau : refléter les merveilles du monde subtil, favoriser la réminiscence de notre vraie patrie, se souvenir de notre mission d'être humain sur la Terre, avoir confiance dans le Bien.

Dans son Thème de décès, nous retrouvons la Lune au même degré que dans celui de la Naissance ! C'est tout à fait exceptionnel et peut indiquer que sa mission est parfaitement accomplie, achevée. La proximité des Nœuds Lunaires avec ceux de naissance marque aussi cet accomplissement. Il a atteint son but avec succès ! 

Enfin, il est à noter que le trigone natal Vénus/Uranus devient un sextil entre le signe du Taureau et celui des Poissons. Une alliance est posée entre les forces subtiles et sensibles des Poissons et la capacité à mettre en beauté, en forme avec harmonie, un message spirituel (via l'énergie du Taureau).

Eugène Delacroix verra dans l'œuvre de Raphaël : "La manifestation d'une âme qui converse avec les Dieux".

Je vous laisse étudier les Thèmes astrologiques de ce génie de l'Art. Mais, plus encore, je vous invite à profiter du 500ème anniversaire de son Départ pour prendre le temps de contempler des œuvres du peintre. Admirer certaines de ses réalisations, c'est goûter à un ressourcement profond ; c'est ressentir un aperçu de ce que sont les forces de l'Harmonie et, aussi, chercher de l'Inspiration... Cette force dont notre monde contemporain a tant besoin pour se régénérer et bâtir les marches de la Civilisation de Demain (Nœud Nord conjoint à Uranus dans le Thème de Décès de Raphaël).

Bonnes contemplations à vous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article